LE COLLECTIF réagit, informe et agit

Comment avons-nous réagi ?

Dès le 18 octobre, le Collectif Allençonnais Santé Environnement est créé.

 

Une pétition est lancée : les signataires demandent l'adoption du Principe de Précaution et l'installation de l'antenne relais sur un terrain communal éloigné des habitations.

 

Le 3 novembre, le Collectif fait paraître son 1er article dans la presse locale "Le Courrier de l'Ouest"

 

Le 8 novembre, une "demande de Recours gracieux" est adressée à Mme le Maire par un riverain membre du Collectif (cette demande est restée sans réponse). L'opérateur Orange a été avisé.

 

 

Le Collectif réitère sa demande, à savoir l'organisation d'une réunion publique d'information par la municipalité de Notre Dame d'Allençon. Sans réponse de Madame le Maire, le collectif décide d’assister à toutes les réunions du Conseil Municipal.

 

Le Collectif informe :

Le 29 novembre 2008, le Collectif adresse à Mme le Maire et son Conseil municipal un dossier d'informations constitué :

  • Des conclusions du rapport Bio Initiative
  • De la résolution du Parlement Européen du 04.08.08
  • D’articles de presse, etc.

Le Collectif rappelle une nouvelle fois sa position :

« Oui à l'antenne à Notre Dame d'Allençon, mais éloignée de toute habitation »

 

Le Collectif agit :

Le 13 décembre 2008, des membres du Collectif participent à la manifestation contre la pose de l’antenne à Saint Cyr en Bourg.

 

Suite création de l'Association