L’ASSOCIATION avise, réagit et pousse au dialogue

 

Le 20 janvier 2009 Création de l’Association EGLANTINE

 

Son objet : Le Collectif se transforme en Association pour acquérir plus de crédibilité et obtenir une valeur juridique.

 

De ce fait, le Collectif Allençonnais Santé Environnement rejoint le Collectif Sécurité créé fin octobre.

 

Eglantine adhère à l’association Robin des Toits .

 

L’Association EGLANTINE avise :

Le 31 janvier 2009, l’Association organise une réunion publique d’INFORMATION avec la participation du CRIIREM et de Maître Seguin.

 

L’Association invite le Conseil municipal, les élus des environs, l’Opérateur Orange, les parents d’élèves et les habitants de Notre Dame d’Allençon. 

Hélas, l’Association déplore l’absence de l’ensemble du Conseil municipal et d’Orange.

 

Le 6 février 2009, l’Association adresse une « Lettre ouverte » à Madame le Maire (avec courrier avec AR.) Sans réponse ! ...

 

Le 10 février 2009, deuxième lettre ouverte  à Mme le Maire, ainsi qu’aux élus de la Communauté de Communes, à M. Le Préfet , Mme Bachelot Ministre, …

L’Association réagit :

Le 13 février 2009,  la réunion de Conseil municipal a pour ordre du jour les thèmes suivants : "assainissement", "sécurité", "école", "antenne".

 

Le premier sujet traité, le Conseil municipal décide d’un huis clos. Les membres de l’Association, seul public présent, sont donc priés de quitter la réunion. 

 

En conséquence, l’Association décide immédiatement de poser des panneaux de protestation.

  • La semaine suivante, la Mairie fait pression auprès  du propriétaire d’un champ pour faire retirer un panneau. 
  • Le 26 février, Mme le Maire signe un Arrêté interdisant la pose de tous les panneaux dans la commune ;

==> Elle notifie à  l’Association l’obligation d’enlever les panneaux d’opinion  relatifs à l’antenne (lettre avec AR).

  • Le 28 février 2009, l’Association EGLANTINE organise une manifestation avec banderoles :

?       Marche silencieuse d’une centaine de personnes entre les deux panneaux d’entrée du village.

?       Des copies de la lettre ouverte aux « politiques » sont distribuées aux passagers des véhicules.

Les journaux locaux se font l’écho de cette manifestation.

Espoir de dialogue :

Le 2 mars 2009, après 4 mois d’attente, Mme le Maire convie enfin  2 personnes de l’Association à une rencontre, en présence de ses 3 adjoints.

 

Un accord est passé avec Madame le Maire et l’Association EGLANTINE :

  • enlèvement des panneaux d’opinion (antenne).
  • en contre partie,  annulation de l’arrêté municipal du 26 février, 

Espoirs déçus :

L’Association Eglantine respecte son engagement ; la mairie n’annule pas pour autant son arrêté.

 

Le 23 mars, nous assistons à la réunion du Conseil municipal, comme à toutes les réunions. Nous remarquons un changement radical dans le discours ! ...

 

Suite Le référé